ANATOLIA CULTURA TRAVEL
Français

TURQUIE DE L’EST


Si la Turquie est communément reconnue au carrefour de deux continents et de plusieurs civilisations, sa partie orientale en est la charnière évidente. Puissant massif montagneux au relief accidenté elle est déjà profondément différente du reste du pays par ses paysages. En outre tout ici annonce la transition vers d’autres mondes où le temps, les rapports avec la nature et le pouvoir et la façon d’exister n’ont plus la même signification que partout ailleurs. Pourtant, malgré leur faible densité démographique les hameaux ont su garder leur mode de vie et leurs traditions.
Vestiges des civilisations ourartéenne, romaine ou perse, monastères arméniens, mosquées et caravansérails seldjoukides, villes à l’ambiance déjà arabe, les époques de même que les paysages se succèdent ici avec d’infinies variantes. Une parenthèse hors du temps dans un pays cosmopolite. Eglises et monastères élevés un peu partout sont les témoins du développement intense ici comme nulle part ailleurs du christianisme. Grands bâtisseurs d’églises les arméniens ont laissé de nombreux monuments surtout dans la ville d’Ani l’ancienne capitale arménienne. Toutes les grandes villes du sultanat ont vu fleurir dans leurs murs mosquées, médresses et mausolées aux portails et minarets finement sculptés. L’Est de la Turquie possède la plus grande concentration d’édifices de l’époque seldjoukide... A ne manquer sous aucun prétexte. Mais au sommet du Mt Nemrut, le sanctuaire d’Antiochos Ier, souverain du royaume de Commagène, sera à lui seul le souvenir impérissable de votre voyage.  C’est la découverte de la Turquie profonde que nous vous proposons dans ce circuit.

JOUR 1 : Trabzon

Accueil à l’aéroport par notre équipe d'Anatolia Cultura Travel et transfert à l’hôtel pour la nuit.
Trabzon fut fondée par les miletiens au VIIème siècle avant notre ère, et fut la capitale de l’empire comnène en 1204. Par la suite la cour byzantine en exil régna jusqu’à la conquête ottomane en 1461.

JOUR 2 : Trabzon – Erzurum – Kars

Dans la matinée nous visitons l’église de Sainte Sophie située sur une colline au bord de la mer, et probablement construite à partir de 1204, transformée aujourd’hui en musée : Vous y verrez un ensemble remarquable de peintures byzantines du XIIIeme siècle. 
Départ ensuite dans la direction de la ville d’Erzurum.
A l’entrée de la ville nous visitons la medresse de Yakudiye dont le minaret fut élevé par un souverain mongol en 1308, finement sculpté d’entrelacs et décoré de turquoise dans la tradition de l’Asie centrale. Vous y remarquerez de même le portail sculpté dans le thème classique des seldjoukides. Nous visitons ensuite la Grande Mosquée (ou Ulu Cami) la plus ancienne de la ville (1179). Après la visite de cette ville nous continuons en minibus vers la ville de Kars pour la nuit en hôtel. Trajet en bus : 5/ 6 heures

JOUR 3 : Kars – Ani – Kars

Départ pour la ville d’Ani : aux confins de la Turquie et de l’Arménie dominant les gorges de l’Arpa Çayı qui marque la frontière, la ville morte d’Ani dégage un charme inoubliable. Ani possède de nombreux monuments à visiter dont voici quelques uns : Eglise géorgienne (1218) ornée de reliefs. Eglise saint Grégoire et palais du Sultan. Eglises des saints apôtres (1031). Eglise Saint Grégoire d’Aboughamrentz, datant du 10e siècle c’est un gracieux édifice dodécagonal très caractéristique de l’architecture arménienne. La Cathédrale : ce bâtiment imposant, le mieux conservé de la ville, est aussi l’un des plus remarquables monuments de l’architecture arménienne. Il fut commencé en 989 sous le règne de Sembat II. Eglise saint Sauveur : achevée en 1036 elle possède des traces de peintures murales du XIIIe siècle. Eglise saint Grégoire de Honentz : basilique à croix inscrite qui conserve d’importants restes d’un magnifique décor sculpté. Après la visite de la ville d’Ani nous revenons à Kars pour la nuit.
La ville de Kars qui se situe dans une région austère et froide est restée très primitive. Vous y verrez un musée qui exhibe d’intéressantes antiquités du Bronze ancien, des céramiques seldjoukides, des Corans anciens etc... Vous y verrez aussi une ancienne église arménienne, l’église des saints Apôtres. Elle fut consacrée aux saints Apôtres par le roi Abas Ier à partir de 930, et transformée en mosquée au moment de la conquête. Nuit à l’hôtel. Trajet en bus : 1 à 2 heures

JOUR 4 : Kars – Doğubeyazıt – Van

Apres le petit déjeuner, transfert en minibus pour Doğubeyazıt où se trouve le château de İshakpaşa Sarayı. Pendant le trajet nous avons une très belle vue sur l’ Ararat, la montagne légendaire sur laquelle selon la bible l’Arche de Noé se serait posé. Visite du magnifique château de İshakpaşa Sarayı dont la mosquée du XVII ème siècle est très richement décorée dans le style Iranien. 
Notre minibus nous conduit ensuite à Van où se trouve le plus grand et le plus beau lac de Turquie. Nous visitons le musée archéologique  qui retrace la civilisation des ourartéens et exhibe des pièces de l'époque byzantine et ottomane. Nuit à l'hôtel. 
Trajet en bus : 5 heures 

JOUR 5 : Van – Tatvan

Visite du château de Mahmudiye construit en 1643. Balade sur la citadelle avec vue sur la ville. 
Nous affrétons ensuite un petit bateau pour visiter l’île d’Akdamar qui fut un lieu de refuge pour la famille impériale arménienne. D’abord une balade sur l’île vous fera découvrir la beauté naturelle de l’île. Ensuite nous nous consacrons à la visite de l’église d’Akdamar datant de 915. Typique de l’architecture arménienne, la coupole de la croisée reconstruite en 1280 repose sur un haut tambour à 16 faces surmonté d’une toiture pyramidale. Après cette visite nous revenons à terre pour continuer notre trajet en minibus, par le nord du lac vers Tatvan. Durant le trajet nous avons une vue exceptionnelle sur le lac de Van ainsi que sur le mont Suphan. Arrivée à Tatvan. Dans un décor de montagne dénudé, cette ville nous servira d’étape pour la nuit à l’hôtel. Trajet en bus : 2 heures environ

JOUR 6 : Tatvan - Bitlis – Diyarbakır

Nous reprenons notre minibus pour continuer notre voyage vers la ville de Bitlis. Cette ville très ancienne fut la capitale d’un beylicat Kurde jusque vers le milieu du XIX siècle. La cité apparaît encore de nos jours comme l’immense caravensérail bourdonnant d’activité qu’elle fut jadis. De son passé de capitale d’un beylicat kurde, Bitlis a gardé une école de théologie coranique et une mosquée du XVIeme siècle ainsi que plusieurs mausolées du ,XVIIeme siècle.  
Nous poursuivons ensuite vers  Diyarbakır où  se trouve la plus grande muraille du monde après la grande muraille de Chine. Nous visitons la citadelle de la ville qui date du IVe siècle et remaniée par les seldjoukides et les Ottomans. Nous verrons aussi le Caravansérail Deliller hanı du XVI siècle qui comporte, autour d'une cour triangulaire, deux étages de chambres. Puis nous visitons la grande Mosquée (Ulu camii) qui est une construction Seldjoukide où près duquel se trouve le médresse Mas'udiye. Nuit à l’hôtel. Trajet en bus : 3 à 4 heures

JOUR 7 : Diyarbakır - Mardin – Harran – Şanlıurfa.

Nous quittons Diyarbakır pour la ville de Mardin, ville construite sur une citadelle. Nous y visitons le beau monastère de Derzafaren du VIIIe siècle. Nous partons ensuite pour Şanlıurfa, la ville des prophètes. Visite du bazar, un des derniers du genre en Turquie. Encombré par les carrioles de chevaux, il offre plein de détours, avec des ruelles et des petites places. Ensuite nous entreprenons l'escalade de la citadelle des Croisées qui domine toute la ville. Au pied de la citadelle jaillit l'ancienne source de Rohos dont les eaux emplissent un vaste bassin où s'ébattent des carpes que la population locale considère comme sacrées. Puis nous arrivons tout près de la citadelle au bassin d'Abraham qui selon la légende lorsque Abraham a été jeté au feu, le feu s'est transformé en eau. 
Puis transfert au village typique de Harran dont les maisons sont construites en forme de termitières. Après la visite de ces maisons particulières nous revenons à Şanlıurfa pour la nuit à l’hôtel. Trajet en bus : 3 à 4 heures 

JOUR 8 : Şanlıurfa – Kahta – Mont Nemrut

Un transfert nous permet d’arriver à Kahta où se trouve le mont Nemrut, un gigantesque tumulus artificiel qui culmine à 2150 mètres et domine toute la région. Excursion au Nemrut dagı. A la terrasse ouest au pied du tumulus entre deux groupes formés d'un lion et d'un aigle, 5 statues colossales se dressent représentées assises dont les têtes sont a terre renversées par la foudre. Descente du mont et visite sur la route du pont romain de Gengere et du château de mamelouk d’Eskikahta. Vous y verrez un coucher de soleil superbe dans jeu de lumière que l’on ne voit nulle part ailleurs. Nuit à Kahta. 
Trajet en bus : 2 à 3 heures

JOUR 9 : Mont Nemrut – Cappadoce

Après avoir observé le lever du soleil sur le mont Nemrut, nous partons pour la Cappadoce. 
Les violentes éruptions des volcans Erciyes (3916 m) et Hasan (3268 m), il y a trois millions d'années, couvrant le plateau environnant de laves et de cendres volcaniques sont à l'origine du plus insolite paysage de la terre. Subissant l'érosion du vent et de l'eau, le sol de ce plateau s'est déchiqueté et s'est hérissé, par endroits, d'aiguilles monumentales, de "cheminées de fées" couronnées bizarrement de pierres plates, de cônes aux formes tourmentées venant parfaire le plus ahurissant décor surréaliste que puisse concevoir l'imagination des sculpteurs les plus délirants. À d'autres endroits, il est entaillé de vallons, creusé de canyons au fond desquels serpente un cours d'eau, donnant naissance à un paysage lunaire.  La Cappadoce n'est pas seulement un prodige de la nature. L'homme a vécu là: les pyramides et les falaises sont criblées d'ouvertures donnant accès à des habitations troglodytiques, des églises rupestres, des monastères et des villes souterraines creusées à la période paléo-chrétienne. Durant votre séjour ici, nous vous offrons de découvrir un fantasme de la nature et quasiment une autre planète, qu'aucune description ne peut rendre justice: il faut s’imprégner de son atmosphère, de ses couleurs et de sa luminosité pour s'en rendre compte. Nuit à l’hôtel. Trajet en bus : 8 heures

JOUR 10 : Cappadoce (Derinkuyu – Avanos – Göreme – Ürgüp)

Journée complète en Cappadoce. 
Nous visitons la ville souterraine de Derinkuyu. Elle s’étend sur 8 étages, sur une superficie de 1.500 m² et rejoint la ville souterraine de Kaymakli par un tunnel de 9 km de long. Seuls 10% en sont visitables aujourd’hui. Excavée entre le VI et Xe siècle, c’est un impressionnant dédale de tunnels reliant d’innombrables salles, entrecoupé de portes faites d’énormes roues de pierre. 
Nous visitons le musée en plein air de Göreme : un ensemble de monastères et d’églises creusées directement dans la roche tendre d’origine volcanique. Les murs des églises sont tapissés de peintures représentant les différentes étapes de la vie du Christ (Annonciation, Visitation, Crucifixion etc...).
Une petite balade sur les célèbres Vignes du Seigneur (Paşasağları) vous permettra de découvrir les plus typiques demoiselles coiffées et sans doute les plus belles de toute la Cappadoce: tandis que certaines ont perdu leur chapeau, d'autres en possèdent encore plusieurs; tandis que certaines sont à la fin de leur vie, d'autres sont en train de se former...
Dans la soirée vous pourrez avoir un aperçu de l’artisanat local dans les ateliers de tissages de tapis et kilims dans la traditions de l’Anatolie. Nuit à l’hôtel. Trajet en bus : 1 heure.

JOUR 11 : Cappadoce – Ankara

Nous quittons la Cappadoce dans la matinée pour la vallée d’Ihlara. Véritable havre de paix, ce canyon a abrité une centaine d’églises construites jusqu’au Xe siècle (l’église au serpent, l’église sous l’arbre, l’église odoriférante, celle de la Jacinthe).  Nous continuons ensuite vers Ankara en passant par les rives du lac salé de Tuz gölü, d’une superficie de 1700 Km2. Arrivée à Ankara et nuit à l’hôtel. Trajet en bus : 4 heures

JOUR 12 :Ankara – Istanbul

Dans la matinée nous visitons le musée sans doute le plus riche de la Turquie, celle des Civilisations Anatoliennes qui possède une riche collection  d’oeuvres artisanales découvertes lors des fouilles réalisées dans les sites de l’Anatolie. Ensuite départ pour Istanbul...
Un pied en Asie, l’autre en Europe, Istanbul est la seule ville au monde à cheval sur deux continents. Au cœur de la cité, le détroit du Bosphore relie la mer Noire, la mer de Marmara et la corne d’or. Dans ce site grandiose, qui fut la raison de son prodigieux destin, elle conserve fièrement les précieux témoignages des trois empires dont elle fut la capitale: romain, byzantin et ottoman; et ce, tout en avançant vers un avenir moderne.  Fusion entre l’Est et l’Ouest, le passé et le présent, c’est une ville mythique qui ne se livre pas facilement aux voyageurs de passage. 
 Mais Istanbul n’est pas seulement une cité historique, gardienne des vestiges des civilisations disparues. C’est aussi une grande agglomération cosmopolite et animée. Au pied du décor immuable des dômes et des minarets, le grouillement joyeux et bruyant de la foule, le va-et-vient incessant des bateaux, les appels des marchands ambulants se mêlent aux rumeurs du port. 
 C’est avant tout la variété d’Istanbul qui va vous fasciner en tant que visiteur. Ses musées, ses églises, ses palais, ses grandes mosquées, ses bazars et ses sites naturels qui semblent inépuisables. En vous arrêtant sur les rives du Bosphore au coucher du soleil pour admirer la lumière rougeoyante qui se reflète dans les fenêtres des maisons, vous allez mieux comprendre pourquoi des hommes ont choisi de s’installer dans ce site remarquable il y a bien des siècles.
Nuit à l’hôtel. Trajet en bus : 5/6 heures

JOURS 13&14 : Istanbul

Nous disposons de deux journée complète pour découvrir les monuments d’Istanbul : Le palais de Topkapı, la Mosquée Bleue, la Mosquée de Soliman le magnifique, le musée de Sainte Sophie, la Citerne basilique, le Grand Bazar et marché aux épices. Nuits à l’hôtel.

JOUR 15 : Retour.

Transfert à l’aéroport après le petit déjeuner pour le vol du retour.